petit-bonhomme-7.jpg

N° 388 ONU - HOUTHALEN 1-10-10

JOURNAL L'UNION N°388 - ONU - HOUTHALEN - 1-10-10

PAGE 1 : TOUJOURS LA !

La surprise est probablement de taille, vous ne vous attendiez plus à recevoir dans votre boîte aux lettres un petit journal l’Union. Et oui, c’est le retour au Centenaire pour une campagne en … D3 ! L’été a été très chaud,  il y a eu le « feu » dans la baraque jaune mais les fondations ont heureusement tenu. Le club a failli être repris... Si les pourparlers ont finalement échoué c’est en finalité grâce à ceux qui n’avaient rien négocié mais qui avaient finalement mieux préparé le futur du club. L’ONU ne pouvait pas devenir un club artificiel repris pour le plaisir égoïste, une fonction présidentielle ou pour l’égocentrisme personnel de certains qui n’ont d’autres objectifs que d’évoluer parmi l’élite. Chou blanc à eux ! Qui pouvait penser que le club partirait sans réactions d’anciens, vrais amoureux du club qu’ils ont créé ? Bref, on a eu très chaud, mais nous sommes toujours là ! AE.

PAGE 2 : HOMMES DU TERROIR

 Rien de tel que les hommes du terroir pour que la sensibilité locale triomphe ! Le simple fait d’avoir ses racines dans l’endroit où l’on a construit sa vie peut être parfois symbolique... Notre club avait atteint ses limites. Comment est-ce possible ? Chers amis, il faut quand même se rendre compte de la conjoncture économique. La crise qui sévit et qui perdure ne cesse d’envoyer des entreprises au tapis ! Les faillites sont légion et la vigilance des chefs d’entreprises est telle que les dépenses sont examinées à la loupe. La pub et le sponsoring sont souvent les premières économies préconisées. Et notre ONU a évidemment subi les effets désastreux d’une économie en perdition. En tant que responsables de club nous nous devions de prendre nos responsabilités. Pas n’importe lesquelles bien évidemment… La sagesse devait être le fil conducteur de notre future politique. Roger Bemelmans et Jean-Michel nous ont suivi dans cette voie. Ce sont donc des hommes du terroir qui sont en passe de rendre espoir !

Allez l’ONU  ! AE

PAGE 3 : PRESENTATION 

Rien n’a été simple, vous imaginez ! Il fallait contre vents et marées protéger notre école des jeunes, tant la gestion de notre équipe en D1 devenait préoccupante. Le club avait été scindé en deux ASBL bien distinctes et cette disposition perdurera à l’avenir. L’ASBL ONU SERAING Attributions : La gestion du Centre de formation.—La gestion de 14 équipes affiliées à la LFFS—La gestion des heures d’occupation de salle pour toutes les équipes de l’ONU– Gestion des calendriers respectifs, des matches de coupe, des reports de rencontre etc..– La gestion de la cafétéria du hall du Centenaire pour les activités ONU—La gestion de l’espace VIP—La gestion du journal l’Union—Le secrétariat général du club.

L’ASBL ONU 1975

Ses attributions sont : la gestion des deux équipes affiliées à l’URBSFA, dont notre équipe première. Gestion des panneaux publicitaires.

Deux présidents officieront de concert avec évidemment un objectif commun. Le bureau permanent du club sera tenu par Christine Engelbert, Gigi Luymoeyen présidera l’ONU 1975 et Mady Engelbert présidera l’ASBL ONU SERAING. Mes amis Philippe Angilella, Eddy Molenaers et Christian Collignon siègeront en ma compagnie aux CA et Luc Faniel continuera à nous épauler en organisant le magnifique tournoi de fin d’année, le LIFT. L’ONU reste donc en de bonnes mains… , les nôtres ! Le petit journal jaune redevient pour une saison ou plus notre support n°1 ! AE

PAGE 4 : SACREE MELANIE !

 Le comité du club avait été convié en septembre 2009 au mariage de Mélanie Angilella. Mélanie fut une de nos meilleures joueuses de futsal en catégorie jeunes. Elle a donné naissance en août dernier à un merveilleux petit Samuel aux cheveux couleur corbeau. Il semble déjà être sur les traces de son illustre famille puisqu’il avait insisté pour assister à notre première rencontre de championnat. Vous imaginez la fierté de « Nono » Angi et de Colette…

Le champagne était donc au rendez-vous au repas qui précédait le match. Tout est reparti avec avec chaleur et émotion, vous vous en doutez. Retrouver le Centenaire  c’était aussi un retour sur les lieux de notre ascension, c’est de là que tout est finalement parti. Sentiment étrange, chacun reprenant en quelque sorte son poste comme si rien n’avait changé.

Francis Rocoux, le seul rescapé de notre équipe première épaulait le nouveau coach Ives Dietens. Joël Jordens était au chrono et notre directeur technique Michel Curvers particulièrement attentif aux prestations respectives de nos jeunes joueurs. Tous les observateurs présents ont pu constater que l’envie était présente et nous ne doutons pas que les résultats positifs suivront. La rencontre face à Houthalen, vainqueur la semaine dernière s’avère difficile mais nos jeunes sont coriaces !  AE

A gauche notre fidèle ami, Francis Remy a repris sa place à l’animation sono.

A droite notre ami Jean Vandendaele également fidèle à son poste au VIP.

 

 

 

GROUPE BEMELMANS - partenaire du club depuis le début !